JIEEM, producteur et DJ

La scène électronique parisienne connaît un renouveau depuis quelques années. Elle suscite un intérêt grandissant par l’organisation de soirées atypiques et attire un public hétéroclite.

Cette recherche de nouveauté se retrouve dans la mode et des marques comme Dior ou Vetements recréent cet univers « techno » dans leurs campagnes publicitaires ou lors de leurs défilés.

Julien, connu sous le nom de JIEEM, DJ et producteur de musique électronique fait partie de cette vague, nous avons dressé son portrait :

« Je fais de la techno et je m’ouvre également à la synthwave. 

J’ai commencé à mixer il y a trois ans et à produire mes sons l’année dernière.

Je puise mon inspiration dans les œuvres de groupes ou de compositeurs qui me parlent et, finalement, je ne me limite pas à la musique électronique. 

Le compositeur romantique Frédéric Chopin, par ses œuvres intemporelles, a créé, pour moi, une vocation pour la musique. Puis le groupe Muse a bercé mon adolescence et a eu un impact certain sur mes créations. 

Au-delà de ce mélange de styles, la construction de mes morceaux reste très électronique. J’ai été principalement influencé par Philippe Petit et sa manière de structurer le son. Plus récemment, je suis tombé sous le charme du duo parisien KAS:ST.

Le mois passé, j’ai sorti mon premier EP « S.M.R » (Structure of Musical Revolutions) avec trois sons assez techno composé de gros kicks, ainsi qu’une outro synthwave très planante, mais tout en conservant une patte mélodique notamment dans le morceau Paradigm.

Pour la suite, j’ai pour objectif d’étendre l’influence de mon collectif « Alternative Music Factory » (AMF). J’organise fréquemment des soirées d’ampleur grandissante ; la prochaine s’annonce mémorable de par le choix du lieu et des artistes. 

Lors de la dernière édition j’avais fait venir RAVEN comme guest, DJ mais aussi directeur artistique chez Vogue. »

Vous pouvez en apprendre plus sur JIEEM en le suivant sur Instagram, Facebook et Soundcloud.